jeudi 19 mai 2016

Tarot: Arcane Mineur. Les 2

Taijitu, symbole du Yin Yang

     1 + 1 s’unissent pour former un couple, une alliance très forte.

      Avec le DEUX vibrent la dualité du Yin yang et toutes les polarités possibles. Après tout, nous vivons dans un monde de dualité: le jour et la nuit, l'été et l'hiver, le féminin et le masculin, la Lune et le Soleil, la lumière et l'ombre, le ciel et la terre, l'eau et le feu, l'amour et la haine, le courage et la peur, le bon et le mauvais, l'actif et le passif, le lent et le rapide, la patience et l'impulsivité, le sec et l'humide, le doux et le fort, le pauvre et le riche, le mince et le gras, la vie et la mort...

     Selon la théorie du Yin yang, les dualités sont soit complémentaires et cycliques, soit elles cherchent naturellement à s'harmoniser, s'équilibrer.
     En complémentarité, le DEUX vibre avec le principe de l'union, former une équipe, un partenariat, un couple ou un tandem avec l'autre et l'art d'allier et d'équilibrer ses forces avec celles de l'autre.
     Comme harmonisant, le DEUX devient le pacificateur, le négociateur, le médiateur, un agent de la paix, de la diplomatie, de la compassion, de l'empathie et de la sensibilité.
   Mais DEUX est le premier nombre qui divise, il peut donc symboliser aussi la séparation, la rivalité, l’épreuve, l'adversité.

Vesica Piscis, une géométrie sacrée
     Le DEUX sera aussi symboliquement représenté, dans la géométrie sacrée des pythagoriciens, par le Vesica Piscis: deux cercles de même circonférence qui s'entrecroisent, créant en leur centre une ouverture, la matrice et le potentiel créateur, la matière brute, la mère.

      Le DEUX est donc à la fois l'harmonie des polarités, le cycle des complémentarités, mais aussi la dualité et la rivalité. C'est le premier nombre agissant, le premier chiffre divisant, le germe du mouvement et de la manifestation. C'est le chiffre de la négociation, de l'adaptation et de l'épreuve.


mercredi 18 mai 2016

Tarot: Arcane Mineur. Les 1


   Quoique UN soit le plus petit de tous les chiffres, c'est aussi le premier de tous. En numérologie, il est d'ailleurs le plus puissant. Le numéro UN, l'aventurier, le compétitif, le passionné, le pionnier, celui qui cherche l'excellence, la perfection, celui qui veut se positionner devant tous les autres, devenir le meilleur, celui qui a l'ardeur, le talent et l'énergie de diriger les autres, le leader, le victorieux. D'ailleurs, sur les cartes, ce n'est pas « 1 » qui apparaît, mais bien un « AS » !

L’œil de Râ, Égypte antique
     Le UN est non seulement la base, le commencement d'une aventure, d'une entreprise, d'un projet, d'un couple, c'est aussi la fougue du nouveau, l'indépendance et la liberté.
     C'est aussi la totalité, le Tout (Tao), la Conscience divine ou le Dieu créateur. Ces deux derniers sont le plus souvent représenté symboliquement par un œil, « l'Œil de la Conscience Cosmique » ou « l'Œil du Dieu omniscient et omniprésent ».

Un Ensō, art Sumi-e
     Le UN sera aussi symboliquement représenté, en géométrie sacrée, par un cercle ou une sphère, la plus pure et parfaite de toutes les formes. On le voit, par exemple, dans l'art du sumi-e (peinture à l'encre japonaise) avec l'Ensō (symbole du Sūnyatā (la Vacuité) chez les bouddhistes zen) et l'art de peindre un cercle parfait d'un seul trait, d'un seul coup de poignet.  

    Le UN est le chiffre du don et de l'action. C'est ainsi que doivent être compris les AS du tarot: un don de l'élément de la carte (Baguette: Feu. Coupe: Eau. Épée: Air. Pentacle: Terre).

     Le numéro UN nous encourage à sortir de notre zone de confort, nous invite à prendre le don divin de cet élément et de foncer, en nous rappelant de manifester, de créer notre réalité grâce à nos rêves, nos pensées, nos intentions, et nos actions.
     Le numéro UN porte les vibrations et l'énergie pour de nouvelles aventures, nouvelles idées, nouveaux départs, nouveaux projets et le désire pour l'expansion, la motivation, le progrès, l'accomplissement et le succès. Voyez ces opportunités avec optimisme et positivisme, car ces choses viennent à vous pour une bonne raison.
     C'est aussi un rappel que tout ne fait qu'UN, que tout est lié, connecté et que toute manifestation débute par la conscience et la pensée.




lundi 5 octobre 2015

Tarot: Qu'est-ce que le tarot et pourquoi l'utiliser?

Qu’est-ce que le Tarot?

     Le tarot est avant tout un jeu de cartes, comptant au total 78 cartes, divisées en deux catégories. L’arcane majeur est une suite de 22 cartes sur les grands thèmes archétypaux de l’évolution et la maturité de l’âme. L’arcane mineur, une suite de 56 cartes, représente des personnes ou des thèmes plus banals, quotidiens et pragmatiques.
     L’arcane mineur est lui-même subdivisé en quatre familles symboliques: les baguettes ou bâtons, les épées, les coupes ou chaudrons, les pentacles ou deniers. Chacune de ces familles comprend un as, une carte numérique entre 2 et 10, puis une classe de quatre « nobles »: le valet (le prince ou la princesse, selon les tarots), le chevalier, la reine (ou la dame) et le roi.

Arcane majeur, Tarot des Druides


     Pour certains, le tarot est un instrument de divination; en tirant les cartes suivant une certaine méthode, elles permettraient de prendre le pouls de l’énergie du moment et tenter de comprendre ce qui nous attend demain. Pour d’autres, c’est avant tout un enseignement philosophique sous forme de cartes et voient dans le tarot de la synchronicité.
     Peu importe où se tient notre croyance de ce qu’est le tarot, le tarot recèle grand nombre de symboles, ce langage quasi universel pour qui détient les clefs pour les lire. Chaque carte contient un chiffre et un symbole, une personnalité ou un archétype, dont la signification peut être appris par coeur.
     Ensuite vient l’intuition du taromancien.ne pour dessiner les liens entre les cartes selon leur emplacement dans le tirage. C’est sur ce point très délicat que l’on fera la distinction entre une « lecture » du tarot, et une « interprétation ». C’est sur ce point que repose le talent (ou l’absence de talent) du taromancien.ne.

     Finalement, le tarot peut être vu comme le miroir de notre intérieur, de nos émotions, nos ambitions, notre être, notre âme. Comme le vent embrouille parfois la surface de l’eau, nous empêchant ainsi de nous regarder, il arrive que des événements nous embrouillent et nous empêche de voir les choses dans leur ensemble. Le tarot est donc une façon de regarder au-dessus de la tempête afin de mieux se comprendre.




Changer son destin, est-ce possible?

     Lorsqu’on parle du tarot, on sera nécessairement confronté à s’interroger sur la nature du futur, le destin, le karma, et la possibilité de changer son sort. Je crois qu’il existe autant de réponses à ces questions qu’il existe de personnes; on ne peut plus philosophique que les grandes questions existentielles!
     Je peux par contre répondre ce que j’en pense à titre de taromancienne: premièrement, l’idée selon laquelle « notre destin est écrit sur du marbre et que peu importe ce que l’on fera, on ne pourra rien y changer », je n’y crois PAS. Mais voici ce que je crois:
     Nous vivons dans un monde tridimensionnel basé sur la vie, la matière et le temps. Nous sommes contraints aux changements perpétuels. Dans ce monde, la mort même n’est qu’une nouvelle transmutation de la matière, de la vie et de l’âme. C’est un monde de causes à effets et nécessairement, nos actions, nos paroles, et même nos pensées et nos sentiments intérieurs ont des répercussions sur nos vies et notre entourage. Je préfère donc parler de karma que de destin. Autrement dit, notre destin n’est pas une fatalité.
      Je pense que la vie est un labyrinthe de possibilités. Nous sommes maîtres de nos choix. Chaque choix peut nous amener plus près de… mais un peu plus loin de… Il n’est pas nécessaire de le voir à titre de « bon » ou « mauvais », ou « meilleur » ou « pire »; le tout dépend de nos objectifs personnels et comment arriver à s’épanouir dans la vie, sans nuire aux autres ou mieux encore, en les aidant à être eux aussi accomplis.
      Peut-on, alors, changer son « destin » ou son « karma »? Oui et non. Personne n’est responsable de la pluie, par exemple. Il y a donc des desseins au-dessus de notre pouvoir qu’on ne pourra pas changer, peu importe ce qu’on fait ou ne fait pas. Par contre, de savoir que la pluie risque d’arriver en après-midi nous permet de mieux nous préparer, et partir avec des vêtements plus chauds et un parapluie le matin. 
     On peut donc se changer, soi. On peut changer d’attitude, on peut choisir d’ignorer ce qui nous agace, ou d’y faire face. L’un ou l’autre peut être la bonne chose à faire, selon la situation et selon notre objectif. Décider de prendre le contrôle sur notre colère, par exemple, peut nous éviter bien des conflits dans le futur. Décider de ne plus agir en victime, par exemple, peut nous aider à mieux faire face à plusieurs situations et favoriser notre épanouissement. On peut choisir de dire à l’autre ce qui nous déplaît, mais changer l’autre ne nous appartient pas. L’autre devra faire ce choix, de se changer ou non. Face à l’autre, nous avons le choix de rester ou de partir. Donc oui, on peut changer en quelque sorte notre sort, mais sur une échelle personnelle, sur une échelle humaine.


Tirage selon le modèle de la "croix celtique", et basé sur une question. Tarot de Osho


Outil de divination

     Le premier effet du tarot est celui de la synchronicité. Pourquoi, à ce moment très précis, une carte si « au goût du jour » est-elle sortie? Certaines cartes, par leurs images ou leur nom, peuvent susciter de la colère, de la peur, de la frustration, de l’excitation, de la joie, de la paix. L’effet suivant est donc quelque part entre la curiosité, l’excitation et l’appréhension. Pourtant, aucune carte n’est parfaitement positive ou négative. Les cartes d’apparences négatives décèlent souvent les plus beaux ou riches enseignements, alors que d’autres, plus positives en apparence, peuvent sonner une mise en garde, par exemple.
      Le tarot n’est finalement qu’un guide et ne vous oblige en rien. Vous êtes en droit de prendre ou refuser son enseignement. C’est un peu comme prendre une pièce et dire: « Si elle tombe sur pile, j’le fais! », puis la pièce tombant sur pile, vous décidez de ne pas le faire. Le jeu de synchronicité vous a permis de mieux comprendre votre véritable désir, peu importe si le tirage était « le bon » ou non.
     Et c’est ÇA l’objectif du tarot: vous aider à prendre une décision éclairée et alignée avec votre désir profond.

Pourquoi voir un.e taromancien.ne?

      Le tarot attire donc avant tout par curiosité. Quelles cartes sortiront? Que veulent-elles dire? Nous avons tous des questions, des hésitations, des projets. Nous sommes tous en quête du bonheur et pourtant, nous avons tous une définition différente de ce qu’est le bonheur.
     Les grands thèmes de la vie autour de l’épanouissement ou l’accomplissement personnel ou la quête du bonheur tournent le plus souvent autour de (en ordre alphabétique): amis, amour, argent, aventure, bien-être, carrière, connaissances, études, expériences, famille, fortune (chance, sort), joie, paix, loisirs, prospérité, relations sociales, santé, succès, travail, voyage…
     Nous avons tous un ordre différent à donner pour chacun de ces éléments.

     Le tarot vient donc aider lorsqu’on se sent dans l’impasse, lorsqu’on se trouve au pied du mur, lorsque l’on a une décision importante à prendre, lorsqu’on croit avoir trouvé, mais qu’on n’est pas certain, ou simplement par curiosité, pour le fun.

     Un tirage de tarot peut alors:
  • nous faire voir les angles morts 
  • nous faire voir les choses sous un nouvel angle
  • nous aider à changer de perspective
  • nous faire prendre conscience de ce qui nous échappent
  • nous aider à comprendre ce qui ne fonctionne pas
  • nous aider à trouver la source de la problématique
  • nous donner confiance envers nos pressentiments
  • nous aider à faire des choix difficiles
  • nous aider à prendre des décisions éclairées
  • acquérir une connaissance philosophique


     Un tirage ne peut PAS:
  • prédire ce qui appartient au hasard (le tarot s’intéresse avant tout à l’âme et à la conscience  humaine, il parlera de ce qui a trait aux choix, aux actions et aux possibilités selon vos capacités)
  • résoudre vos problèmes ou changer votre vie à votre place (le tarot pourra guider, donner des pistes, suggérer, instruire; il n’a pas le pouvoir d’engendrer ces changements)
  • vous faire faire des choses que vous ne désirez pas faire (à la limite, il peut vous dire des choses que vous ne voulez pas entendre, mais vous être maître de faire ce que vous voulez du tirage. Vous êtes parfaitement en droit de l’ignorer si vous ne l’avez pas aimé ou s’il ne concorde pas avec vos désirs)
  • tout voir l’avenir (ce n’est pas parce que l’on consulte un tarot ou un.e taromancien.ne, que tous les éléments de notre vie ou notre avenir sortiront. Il est fort possible qu’il vous arrive quelque chose, un changement mineur ou majeur, dont le tarot n’a nullement fait mention)
  • tout voir de votre passé (certaines choses de votre passé vont nécessairement ressortir, mais pas tout. Vous ne serez pas mis « à nu » par les cartes du tarot).

Tirage simple à trois cartes, Tarot of the Old Path


Articles suivants de l'introduction au tarot: 
  • Les mythes du tarot
  • L'histoire du tarot et les ensembles de cartes classiques

.::.::.

vendredi 25 septembre 2015

Tarot: 5 de Pentacles


Tarot Rider-Waite
Tarot des Druides

     Cinq = changement, transformation, exploration, défi, difficultés, pertes, séparations, souffrance. Dualité matière/esprit, spiritualité.
      Pentacle = argent, carrière, talents, aptitudes, fortune, prospérité, succès, Cinq + Élément Terre = énergie de fertilité, d’abondance, d’épanouissement, bonne fortune, le monde matériel, tangible, concret, corps physique, santé, sécurité, domicile, famille, communauté, être « enraciné », pragmatisme.

Mots clefs de la carte

Manque, Perte
Rejet, solitude ou exclusion
Difficultés matérielles ou financières
En recherche de soi
Sentiment d’indignité
Sentiment que quelque chose manque à sa vie
Séparation spirituelle, en quête de spiritualité


Description

     Le Cinq est en puissance dans cette carte. Cinq + Pentacles (étoile à cinq branches), c’est un changement de cap, déboussolant, blessant et peut-être même chaotique. 
     Le Cinq de Pentacles se présente d’abord comme un manque, une perte ou un état de crise au niveau matériel ou financier. Mais il y a plus, si l'on s’intéresse en profondeur au problème. On y décelera un sentiment d’indigence, matériel, mais surtout spirituel. Quelque chose manque à votre vie, une richesse qui se rapprocherait plutôt de l’esprit ou de la spiritualité, que du matérialisme. Une raison d’être, un objectif plus important à votre vie.

Tarot Shadowscapes

     Cette carte se présentera aussi dans un tirage pour annoncer un sentiment de solitude, de rejet, en besoin d’amour, une relation en dysharmonie. On peut se sentir indigne de l’amour de quelqu’un, indigne d’un travail, d’un emploi, ou indigne d’être prospère. Déprime, négligence.
     Par contre, le Cinq, en étant annonciateur du changement, invite à la transformation, à l’exploration, à l’ouverture de l’esprit, à relever le défi. La vie vous jette au pied du mur, le changement s’est déjà opéré. Vous devez maintenant le transcender. Vous pouvez demander du soutien, de la compagnie, de l’amour – ne craignez pas, ne dédaignez pas de le faire! – mais personne ne pourra transcender ce changement à votre place. Vous devez le faire par vous-même. Vous devez vous aider vous-même.
     La dualité entre le matériel et l’esprit ou le spirituel est ici votre indice, votre guide. Vous avez peut-être besoin de plus de simplicité, moins de matérialisme. Épurez votre vie. Vous désirez peut-être explorer différentes branches de spiritualités (spirituel : qui à trait à l’esprit, à la conscience, par extension de la conscience divine (mais attention, on ne parle PAS de religion dogmatique ici)), de regagner confiance en vous. Une quête s’ouvre devant vous.

5 Deniers, Tarot de Marseille.

.::.::.

Tarot: Arcane Mineur. Les 5

«L’Homme de Vitruve»
    Le Cinq est associé intimement au pentagramme, un symbole qui possède toute une suite dans l’arcane mineur du tarot, sous l'appellation du Pentacle. Le pentagramme est aussi largement utilisé par les pythagoriciens, la Wicca, l’ordre hermétique (magique) de la Golden Dawn et le druidisme moderne.
     Pour la Wicca et le druidisme, le Cinq symbolise les quatre éléments – Eau, Terre, Feu, Air – additionnés d’un cinquième, l’Esprit ou l’Éther, indiquant la nature vivante et inspirée qu’est la matière. Pour les wiccans, druides et pythagoriciens, le pentagramme symbolise le corps et la santé, association immortalisée par Léonardo da Vinci dans son dessin «L’Homme de Vitruve».

     Le Cinq est le symbole de la rencontre entre la matière et l’esprit, l’âme qui habite un corps physique, capable d’interagir avec le monde matériel grâce à ses cinq sens. Un symbole de liberté, de pouvoir, mais surtout de changement, transformation, une invitation à rester ouvert devant le nouveau, à explorer et relever le défi. Le changement, c’est aussi devoir faire face à des difficultés inattendues, des pertes, les séparations et donc, de la souffrance. C’est la crise qui précède la transformation, la souffrance dans le processus de la guérison.



Cet article est inspiré du livre « Le Tarot des Druides », éditions Véga (pour la version traduite en français), 2004, p.63

Tarot: Arcane Mineur – Les Pentacles (Terre)

     Les pentacles du tarot représentent les runes tracées dans la terre, ou encore les talismans, amulettes et bagues magiques travaillés par les orfèvres. Parfois appelée « deniers » (ou Suit of Coins en anglais) et associée aux trèfles dans un jeu de cartes, la suite des pentacles est, au premier degré, symbolique d’argent, de carrière, de talents et aptitudes, de valeur, fortune, prospérité et succès.
     Mais au-delà des pièces de deniers, les pentacles sont aussi associés à l’élément Terre, donc le monde matériel, le monde tangible, le corps physique et sensuel. C’est la sécurité élémentaire, le pain sur la table, un endroit sécuritaire où dormir et confortable pour se protéger des intempéries, les relations amicales, mais surtout familiales – notre époux, notre épouse, nos enfants, nos parents, nos frères et sœurs – et comment pouvons-nous être au service de soi et de nos proches, pour l’épanouissement du groupe. Il touche donc cet état psychologique qu’est le sentiment d’être hors de danger, d’être bien enraciné dans la vie concrète et tangible, d’être bien « in-carné », c’est-à-dire, bien intégré dans notre chair.

     Parce que le pentacle est dessiné avec une étoile à cinq pointes, il est très intime avec la signification numérologique du Cinq. Quatre éléments – Eau, Terre, Feu, Air – additionnés d’un cinquième, l’Esprit ou l’Éther; la rencontre entre la matière et l’esprit, l’âme qui habite un corps physique. Les pentacles peuvent donc parler d’un aspect aussi immatériel, mais fondamental et stabilisant qu’est la spiritualité (à ne pas confondre avec religion). À certains moments, les pentacles communiqueront l’idée de la transcendance de l’être, de l’âme, au-delà du monde matériel.

     L’élément Terre peut aussi s’associer à notre relation avec la nature, notre environnement. Par extension, celui ou celle qui comprend bien l’essence de la Nature et de la Terre, saura trouver l’abondance dans le jardin, par l’agriculture. La Terre est donc bel et bien une énergie d’abondance, d’épanouissement de soi, de richesse, de bonne fortune, de succès.
   Le pentacle, dans son élément Terre, est donc l'énergie de la fertilité, qui invite au partage des gains ou à l’enseignement du travail prospère par la relation « maître – apprenti », car le partage de la connaissance peut être multiplié à l’infini, sans jamais perdre son propre gain et tout en était personnellement enrichi par cette expérience et cette relation. Il peut nous arriver de tout perdre – notre travail, notre carrière, notre maison, notre famille, notre bien-aimé-e, notre fortune… – mais le savoir et le savoir-faire resteront. Ils sont acquis dans notre mémoire et notre corps, comme des semences qui contiennent en elles tout l’espoir d’une récolte prospère future.

.::.::.

     Sur une note plus anecdotique, il m’est arrivée de voyager en Louisiane, aux États-Unis et d’y rencontrer un cartomancien amérindien. Il avait un tarot particulier, que je n’ai jamais vu ailleurs avant ou après cette rencontre. Parce que c’était significatif pour le tirage qu’il m’a offert, il m’a expliqué que son tarot contenait la suite du « maïs », qui était le symbole de la prospérité (et donc, je devinais qu’il était plus ou moins l’équivalent de la suite des pentacles).
     Il disait qu’un homme peut partir dans la vie avec un grain de maïs, et croire qu’il est très pauvre, car il n’a pas grand-chose à manger. Mais s’il décide de semer ce grain, avec de la patience, il aura un plant contenant plusieurs épis, dont chacun contiendra une centaine de grains. Il pourra alors manger un peu mieux, mais encore, s’il décide de tout ressemer, avec un peu plus de patience, il deviendra alors riche et sa table sera bien garnie. J’ai beaucoup aimé cette illustration de la prospérité. C’est exactement ÇA la suite des pentacles! :)








jeudi 24 septembre 2015

Tarot: Cartes inversées

     Lors d'un tirage de tarot, il arrive que des cartes soient tirées à l'envers. Il y a toujours place, dans les cercles de cartomancien-ne-s, pour les discutions autour de l’idée : 

« Doit-on considérer ou non les cartes inversées? »


     C’est une question qui n’a pas de réponse simple. Il n’y a pas une « bonne façon de faire » ou une « mauvaise façon ». Il s’agit ici d’un choix personnel, une position que l’on prend avant le tirage. Pour certains cartomancien-ne-s, on se doit de le faire, par respect à la synchronicité du tirage. Il existe des guides pour expliquer différentes interprétations des cartes inversées. Une méthode plus traditionnelle veut qu’une carte inversée signifie le contraire de sa position à l’endroit et le plus souvent, on lui accordait une connotation négative. Une troisième façon est de les prendre comme « l’énergie de la carte est présente, ou potentielle, mais elle est en ce moment dormante ».

     Pour ma part, je fais partie du groupe qui ne lit pas les cartes inversées et donc, vous ne trouverez pas sur ce site d’explications détaillées pour les cartes inversées.
     Voici pourquoi :

  1. Avec 78 cartes dans un tarot, je trouve qu’il y a tous les archétypes nécessaires sans ajouter à cela 78 possibilités supplémentaires.
  2. Toutes les cartes ne sont ni positives, ni négatives. Les plus positives révèlent une mise en garde, alors que les plus négatives révéleront des leçons, ou annonceront un lendemain meilleur, une sorte de « après la pluie, le beau temps ». En était toutes relativement balancées et harmonieuses par rapport à elles-mêmes, comment peuvent-elles signifier le contraire?
  3. Je suis tombée sur un livret qui donnait tellement de significations possibles à une même carte, sans indice dans quel cas s’identifie à quelle signification, j’ai eu une impression de « Arh, c’est n’importe quoi! »
  4. Je maintiens toujours mon jeu de tarot avec toutes les cartes à l’endroit. La seule façon que les cartes soient à l’envers, c’est si je tiens le paquet à l’envers. Avec ma façon de manipuler les cartes, je finirais par toujours être les mêmes cartes qui sont à l'envers!
  5. J’ai tenté plusieurs fois de mettre aléatoirement des cartes à l’envers et de faire des tirages. Je me retrouvais le plus souvent avec plus de cartes à l’envers, ou au moins la moitié. Livret en main pour regarder différentes possibilités de significations, l’exercice ne résonnait tout simplement pas avec moi. J’avais l’impression de faire n’importe quoi. 

     Ceci dit, c’est mon expérience à moi et je ne porte aucun jugement envers quelqu’un qui choisirait de tirer avec les cartes à l’envers! :)